Le chauffage au sol.
L’arrivée des conduits eau chaude et froide alimentés par pompe aérothermique, ce système nous intéresse par son côté climatisant été comme hiver et par le confort apporté.
Nous bénéficions pour la pompe à chaleur d’une aide « crédit impôt ».
Grâce au procédé d’aérothermie, le maximum de confort sera assuré par les flux d’eau chaude ou froide selon la saison sous le dallage.

Les difficultés ont surgi parce que nous voulons une maison perspirante donc respirant du sol au toit en passant par les murs. D’où l’incompatibilité avec une stipulation du DTU qui demande de placer sous le chauffage au sol un film de polyane ; ce qui aurait d’une part l’inconvénient de faire obstacle à la « respiration » de la maison et de l’autre d’utiliser un produit dérivé du pétrole dont nous ne voulons pas.
Nous avons contourné le problème, non sans quelques difficultés.

Les panneaux photovoltaïques
Le boîtier rouge est l’onduleur, chargé de réguler le flux d'énergie électrique produit par les panneaux photovolatïque et revendu directement à EDF.
Les panneaux de toits, producteurs d’électricité sont fournis par la Sté Aexis www.sunset-france.fr
et mis en place par la Sté Elécologikwww.elecologik-energie-renouvelable.com
La technique choisie est la meilleure par temps couvert ou ombrage partiel, (le terrain est arboré et les feuilles des chênes risquent de ne pas atterrir ou nous voulons). La lumière par temps couvert est plus diffuse et plus riche en longueurs d’ondes bleues entre 400nm et 500nm . La sensibilité en silicium amorphe est meilleure dans cette partie du spectre. Panneaux Biohauss, fabrication Unisolar.